Je baise ma mère mature

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai été attiré par ma mère Simone. C’est une femme plutôt banale mais avec des courbes et des rondeurs là où il faut et surtout, c'est ma mère. Ses seins sont en forme de poire et ses tétons pointent en permanence. Elle a un pubis très poilu et volumineux et un joli cul. Maman m’a toujours fait bander.

Très vite j'ai découvert sa lingerie plutôt sexy et osée. Je ne pensais pas que ma propre mère pouvait porter des soutien-gorges et des slips aussi sexy et osés. Dès que j'ai été en âge de me masturber J’ai éjaculé régulièrement mon sperme sur ses culottes. Je rangeais ensuite ses slips tels quels dans son tiroir. J’étais fier de la souiller ainsi. Plus ma maman Simone prenait de l'âge plus elle m'attire physiquement.

La première fois que je l’ai baisé, elle avait 63 ans. J’étais venu passer deux trois jours chez mes parents. Maman était en peignoir. Un matin elle entre dans ma chambre et elle me dit : -Ton sperme sur mes slips! Elle a ouvert son peignoir. Elle était entièrement nue. Elle s’est installée sur mon lit regardant le plafond, les bras en croix et les jambes écartées. Et sans préliminaires, je dirigeais mon cylindre à l'intérieur de son orifice vaginal et je me mis à la tringler comme un malade.

-Ahhh nous vendons nos âmes au diable… Nous sommes perdus, chéri, j’ai honte mais continue c’est bon
-Maman, tu veux qu’on arrête .
-Normalement on ne devrait pas… On va brûler dans les flammes mais en attendant fait de moi ta pute!

À ces mots-là, j’ai cherché l’accord de maman et elle a compris : -Ouiiii… Déverse en moi, ton père ce cocu n’y arrive plus.. L’accord de maman a déclenché l’envoi de mon sperme en abondance dans le fond de son vagin, dans son ventre vénéré et si maternel. Elle lance un cri strident que je ne lui ai jamais connu en me griffant le dos et en m’insultant.

-Ton père n'est même pas capable de me faire JOUIR. Toi mon fils dès la première baise tu me fais jouir comme une folle.

Moi j’avais JOUI à m’arracher les bourses dans un râle, plus fort qu'avec mon épouse, cette dernière étant plus jeune que maman bien sûr, et très jolie. Je suis devenu et ce dès la première baise l’amant officiel de maman. Et je ne le regrette pas. Maman mit d'entrée les cartes sur table :
-Mon fils à mon âge les occasions de cul son rare. Je sais que tu as toujours voulu me tringler, vu l'état dans lequel tu me laissais mes slips. Tu ne peux pas me dire le contraire. Tu sais, à mon âge, je suis devenu une femme sans tabou et tous les coups que tu me mettras dans la vulve sont des coups que ta femme n'aura pas.

Quelques jours plus tard je me suis retrouvé dans une chambre d'hôtel avec ma mère qui m'attendait juste vêtue d'une guêpière entièrement en tulle noir transparente incrustée de fine dentelle rouge. Son slip assorti me laissait voir son large pubis de couleur châtain claire. Là, j'ai baisé et sodomisé l'anus de ma mère Simone. Avec maman, j'ai vraiment eu une vie sexuelle hard.

Quand elle m’avait dit qu’elle n'avait plus de tabou, je ne me doutais pas que cela pouvait aller aussi loin. Grâce à ma mère, j'ai pu baiser dans des lieux vraiment inattendus comme au cinéma pendant un film porno, dans les toilettes d'un grand restaurent de Paris, etc. Nous avons baisé aussi dans un parking souterrain, sur un parking de grande surface entre deux voitures, dans les aires de repos sur les autoroutes, dans une église et dans des halls d'immeubles.

Là où nous habitons, nous avons baisé dans les caves, dans l'ascenseur et dans la cage d'escalier. Mais notre dernière baise qui fut la plus chaude et la plus inattendue. Maman entra dans ma chambre, elle retroussa sa jupe moulante. Elle exhiba son slip noir en dentelle sous mes yeux et mon nez. Quelques secondes plus tard je lui fourrai mon phallus dans sa cramouille et je me mis à limer le conduit vaginal, maternel, pendant que mon père regardait la télévision dans la pièce qui était juste à côté de ma chambre.

De plus, ma mère Simone pour une femme de  son âge n'a pas peur de sortir faire des courses sans slip sous ses robes ou ses jupes. Elle adore les collants et les porte-jarretelles avec des bas fantaisies. Il est aussi vrai que les positions du kamasutra pour ma mère et moi n'ont plus de secrets.

Ma mère pratique la fellation d’une une façon très personnelle. Elle suce et pompe mon gland pour faire monter le sperme de mes couilles puis avale mon sperme. Elle aime être souillée sur tout son corps de mon jus. J'aime lui éjaculer sur son visage, ses seins, sur son pubis, ses poils et à l’entrée de ses fesses bombées et charnues. Mais ce que j'adore par-dessus tout, c'est d’éjaculer dans son vagin. En plus de la sodomie dont nous raffolons, nous pratiquons aussi des jeux très érotiques comme le 69, les éjaculations féminines, la masturbation de son vagin et son anus avec différents objets de différentes grosseurs et longueurs.

Ma mère Simone a aujourd’hui 69 ans et dès que mon père aura le dos tourné, j'irai dérider le trou du cul de ma maman.