Ludivine baise avec son père

Ce récit est une histoire vraie qui m'est arrivée, il y a quelques années. Je n'ai changé que les noms pour des raisons que vous comprendrez sûrement.

Notre mère est morte un an après la naissance des jumeaux, je suis donc la seule présence féminine de la maison, je vis avec mon père et mes 2 frères. Je venais d'avoir 18 ans, j'étais encore vierge, depuis quelques semaines, je ne pense qu'à un seul homme quand je me caresse - Mon Père -. Je sais c'est immoral mais je ne peux pas m'en empêcher. Jusqu'à maintenant, j'ai réussi à virer les copines qu'il ramenait à la maison. J’étais bien décidée à le garder pour moi toute seule mais encore pour combien de temps ?

L'été était venu, les jumeaux étaient partis en colo, je décidais donc de passer à l'action, depuis quelques temps le matin, je venais prendre le petit déjeuner en petite tenue, puis je ne mis plus de culotte sous mes jupes et le soir je me faisais un lavement au cas où ....Mais rien.

Une nuit j'avais très chaud, je n'arrivais pas à dormir, j'avais beau me retourner dans tous les sens rien n'y fit, même quelques petites séances de masturbation de l'anus (je gardais ma chatte pour mon père, même mes doigts n'y sont jamais entrés) n'y faisaient rien, au contraire. Je descendis donc à la cuisine pour boire quelque chose de frais. Mais en passant devant la porte de mon père, grande ouverte, je le vis sur les couvertures, ne portant qu'un caleçon. L'homme de tous mes désirs et de tous mes phantasmes se tenait là sans bouger, j'avançais donc sans faire de bruit et m'assis sur le lit, je déboutonnais doucement son caleçon, je pris en main son sexe encore mou, Je n'avais plus le contrôle de mes actes ; je ne pouvais plus m'arrêter. Je commençais à lécher ce doux fruit défendu, puis mis son sexe dans ma bouche pour mieux le sucer, je sentis son sexe grossir dans ma bouche et son corps bouger, mon père s'était réveillé.

- Ludivine ? Mais qu'est ce que............
- Papa, si tu savais à quel point je t'aime et à quel point j'ai envie de toi !

Avant qu'il ne puisse répondre quoi que se soit, je me suis mise à le pomper comme je l'avais vu et appris sur canal +.

- Non arrête c'est.......Ce n'est pas..........On ne devrait..........Ho mon dieu

Je fus surprise par sa jouissance si rapide sûrement due à la situation, mais j'avalais tout le sperme qu'il me donna. Puis, je l'enjamba et caressa son sexe avec ma chatte déjà toute humide d'excitation et d'envie.

- Non ma chérie arrête.
- Pourquoi papa tu n'aimes pas ?
- Si..... mais c'est pas la question, c'est mal !

Je ne l'écoutais plus, je continuais mes caresses.

- Papa, je veux que se soit toi qui prennes ma virginité.

Je pris son sexe et me l'enfonça doucement dans la chatte, ma chatte était devenue une vraie fontaine. Puis à partir d'un moment je sentis une petite douleur, je commençais à faire de lents va et vient, puis je sentis mon hymen se déchirer, le plaisir commençait à monter en moi, je ne pouvais plus retenir mes gémissements. J'accélérai mes va et vient sur son sexe. Il me fit basculer en arrière et prit les commandes, mon père accéléra ses va et vient. Je tremblais de tout mon être, une vague de plaisir m'envahit et je jouis comme ... Je gémissais de plus en plus, je voulais que ce moment dure encore et encore jusqu'à ce que je n'en puisse plus.

- Ohhhh Ouiiiii papa Vas-y Continue fait-moi jouir !

Je sentis que mon père voulait se retirer pour ne pas jouir en moi, alors je mis mes jambes autour de sa taille pour l'empêcher de partir et je sentis 5 bonnes giclées de sperme au fond de moi qui me fit avoir un orgasme plus puissant que le premier.
Il se retira et s'assit sur le rebord du lit

- Mon dieu mais qu'est ce que j'ai fait ?

Je me suis levée et me suis assise à côté de lui pour l'enlacer.

- Ce que tu as fait ? Tu as fait de moi une femme et en plus tu m'as rendue heureuse
- Mais tu es ma fille !

Je voulais que mon père ne me voit plus comme sa fille. Alors je me suis mise à genoux par terre entre ses jambes, son sexe était couvert de son sperme et de ma cyprine, je me suis mise à le lécher et à le sucer tout en lui caressant les couilles. Son sexe commençait à grossir dans ma bouche, j'étais très heureuse de sentir que je lui faisais de l'effet. Je pris bien son sexe bandé et je commençais à le masturber avec mes seins.

- Arrête Ludivine ça suffit.

Je me levais en lui tournant le dos et m'enfonça lentement son sexe dans mon cul déjà dilaté par la séance de masturbation que j'avais eue avant.

- Vas-y papa encule-moi.

Je faisais des mouvements de haut en bas en me caressant la chatte et les seins

- Papa fait de moi ta chose défonce-moi le cul

A ses mots je sentis mon corps partir en avant, mon père me plaqua contre le mur et je sentis ses coups de reins accélérer et devenir plus forts. Quand je sentis ses mains parcourir mon corps et arriver sur ma chatte j'eus un nouvel orgasme, son sperme mélangé à ma cyrpine coulait de ma chatte, mon corps frémissait, mes jambes flageolaient et ne pouvaient pratiquement plus me faire tenir debout.

- C'est ça que tu veux ?
- Ouiii
- Alors, ma salope, c'est ce que tu vas avoir.
- Ho ouii papa je suis ta salope, ta chose.

A peine ai-je fini ma phrase qu'il finit par remplir mon cul de son sperme chaud. Nous fîmes l'amour une bonne partie de la nuit et nous avons fini sous la douche vers 4h du matin. Nous avons fait l'amour tous les jours et tous les soirs cet été là ; je n'oublierai jamais cette nuit, ni cet été là d'ailleurs.