Ma fille de 19 ans m'a séduit en vacances

Je ne sais pas comment commencer, parce que ce qui m'est arrivé est quelque chose de tellement incroyable qu'aujourd’hui encore j’ai peine à croire que cela a eu lieu, mais c’est bien arrivé. Souvent, j'ai voulu partager cette histoire, et après avoir lu certaines histoires sur ce site, il m’apparaît que ce sont des choses qui arrivent.

Je suis veuf, et j’ai une seule fille qui étudie dans un pays européen. J'ai 46 ans et ma fille Silvina 19. Étant donné la distance, nous nous voyons peu, donc quand j'ai décidé de prendre quelques jours de vacances, j'ai proposé à ma fille d’aller dans une île des Caraïbes, nous pouvions ainsi partager quelques jours en prenant le soleil et en jouissant de la mer. Nous nous retrouvons alors après plusieurs mois. Elle était tellement belle comme toujours.

Silvina est grande comme moi, très mince avec un très joli corps, une jeune poitrine et de superbes jambes. Silvina avait un peu changé depuis la dernière fois qui je l'avais vue... Je ne sais pas trop comment l'expliquer... Elle était plus provocante, plus sensuelle. Nous avions loué une très jolie maison qui donnait sur la mer, avec deux chambres, une salle de bain entre les deux chambres et un petit salon. Ce lieu était un paradis et la zone où nous étions était assez dépeuplée. La maison la plus proche était à 300 ou à 400 mètres. Le petit bar où la nuit on pouvait danser, était à quelques deux cents mètres plus ou moins.

Quand nous sommes allés à la plage pour la première fois, j'ai eu ma première surprise. Silvina avait mis un bikini comme ceux que l’on ne voit qu’au Brésil. Il était tellement petit que de loin elle paraissait nue. J’allais lui dire quelque chose à ce sujet quand Silvina a détaché la partie supérieure et s’est installée pour prendre le soleil avec sa poitrine à l'air. Je lui ai alors dit :

"Silvina, qu’est-ce que c’est que ça ?"
"Ne sois pas vieux jeu... en Europe tout le monde prend le soleil dévêtu ".

Je suis resté sans mot.

Je me suis senti honteux parce que la voir ainsi m'avait excité. J’ai dû aller à l'eau plusieurs fois pour me rafraîchir et pour que mon érection disparaisse. Cette nuit-là, nous sommes allé prendre une bière au bar qui était tout près, sur la plage. Il y avait très peu de gens. Près de nous, il y avait un couple. L’homme était plus âgé et la demoiselle (ou Madame) était de l'âge de Silvina, plus ou moins. J’ai alors pensé que c'était un cas comme le nôtre, père et fille, mais quand la musique a commencé, ils se sont mis à danser ils étaient comme deux amants. J'ai alors dit à Silvina : "Regarde, elle pourrait être sa fille!".

Ma fille a pris ma main et m’a emmené danser. Silvina s’était déchaussée, elle avait une minijupe très courte et un top. Elle s’est mise à danser très sensuellement alors qu’elle me surveillait. Elle m'a alors dit : "Ne sois pas vieux jeu... relâche-toi un peu", et elle m'a mis les bras autour du cou et en m’embrassant, nous avons dansé en collant nos corps. Je sentais ses seins contre ma poitrine et son entrejambe contre ma verge qui croissait au fur et à mesure que passait le temps. Silvina n'était pas tracassée. Ainsi nous avons dansé un instant jusqu'à ce qu'elle me dise : "Allons marcher sur la plage jusqu'à la maison". J’ai payé la note et nous sommes partis.

La nuit était très chaude et la plage était complètement déserte. Quand nous arrivons face de notre maison, Silvina me dit : " allons dans l’eau!". Se déshabillant totalement elle me dit : "et... toi, c’est pour quand ?".

Entre les bières que nous avons bues et l'excitation, je n'ai pensé à rien. Je me déshabille, et dès que je suis nu, Silvina me prend par la main et nous nous mettons dans l'eau. Nous nageons quelques minutes, et ensuite, nus, nous rentrons à la maison. Nous prenons une douche pour enlever l'eau salée et entrons dans la salle. C’était étrange être ainsi, nu face à ma fille, elle aussi nue.

Sous la lumière ténue, je peux jouir du spectacle qui est en face de moi. Silvina n'est pas seulement ma fille, c’est aussi une belle femme, sensuelle... et nue. Sa poitrine ferme, ses jambes se terminant par une entrejambe avec peu de duvet, ses cheveux mouillés sur ses épaules, son sourire …. je ne pense à rien, nous nous prenons de la main et allons vers la chambre. Quand nous sommes sur le lit, elle s'approche et pose ses lèvres sur les miennes. Nous nous fondons dans un baiser long, passionné.

Peu à peu nos mains commence à explorer le corps de l'autre. Je caresse son dos, sa poitrine, ses mamelons, ses jambes. Elle parcourt mon dos avec ses ongles jusqu'à mon derrière. Elle prend mes fesses et me serre sur son pubis, elle sent alors toute mon érection. Elle s’écarte ensuite de quelques centimètres et avec sa main droite, elle caresse ma verge qui est déjà dure comme une pierre. En même temps, je caresse sa chatte avec mes doigts, en touchant délicatement son clítoris, déjà complètement humide. elle soupire et pose sa tête sur mon épaule en jouissant de mes caresses.

Je la couche alors sur le lit et je me suis consacre à embrasser son corps, en commençant par son visage et en terminant par ses pieds, pour retourner à son entrejambe. Entre temps, je lèche sa chatte et je me mets de telle manière qu'elle puisse faire la même chose avec moi. Elle commence à absorber ma verge d'une manière exceptionnelle. Je me rends compte que ma fille est déjà une femme complète. Elle sait parfaitement ce qu'elle fait... elle sait comment satisfaire un homme. Il est clair que ce n'est pas la première verge qu’elle a entre ses lèvres... Puis après quelques minutes, elle cesse de me sucer et commence à soupirer tandis qu'elle dit : "Oui, continue, je vais venir...".

Très vite, j’entends un cri noyé et Silvina s’agite, traversée par un orgasme fantastique. Je reviens vers son visage et nous nous donnons plusieurs baisers. Je suis encore dur et alors elle me pousse sur le dos, monte sur moi, et introduit ma verge dans sa chatte. Elle commence à se balancer sur ma verge tendue qui entre et sort de son vagin. Je la regarde un moment, c’est merveilleux. Sa poitrine touche ma tête, son ventre monte et descend sur le mien. Ses cheveux s’agitent d'un côté à l’autre. elle me fait l’amour comme jamais une autre femme me l’a fait, même se mère. Silvina sait ce qu'elle fait... elle m'emmène jusqu'au point de non retour, là où je vais exploser. Peu à peu nous atteignons un orgasme qui est presque simultané et elle s’effondre sur ma poitrine tandis que mon sperme coule dans sa chatte. Je sens ensuite ma verge se détendre au milieu de nos fluides à tous les deux. Elle me donne un baiser, il me dit : "Je savais que tu serais un grand amant...".

Il se pose sur mon épaule et peu à peu nous nous endormons avec nos corps collés. Le matin, je me lève alors que Silvina est encore endormie, nue et plus belle que jamais. Je prends un bain et elle se réveille entre temps et je prépare le déjeuner. En la voyant sur le lit, je ne peux croire que je vois la femme avec laquelle j’ai joui et que cette femme est Silvina, ma fille. Elle se lève et dans toute sa nudité, elle s'approche de moi. Elle me dit bonjour et me donne un baiser sur les lèvres puis entre dans la salle de bain. Après quelques minutes, elle sort et... nue, elle me regarde et elle me dit : "Je suis heureuse de ce que nous avons fait hier soir, et toi ?".

J'ai acquiescé de la tête et je lui donne un chaud baiser sur les lèvres. Nous prenons le déjeuner en regardant la mer presque sans parler. Quand nous terminons, je demande si elle en veut un peu plus, en pensant à quelque chose pour manger, et elle me répond : "Oui, je veux te faire l'amour".

Mon maillot, disparaît très vite. Nous retournons sur ce lit où nous avons tant joui la nuit précédente et nous nous effondrons sur lui. Nous nous embrassons et nous caressons frénétiquement. Rapidement, nous sommes très excités et Silvina me dit : "Je veux te sentir en moi".

Ses jambes s’écartent un peu pour que je la pénètre. Je la prends lentement, en cherchant à ce qu’elle ait un orgasme la première ; ce qui ne tarde pas à arriver, avec le même cri noyé de la nuit précédente. Ma verge reste dure. J'ai un degré d'excitation jamais obtenu avec une autre femme. Je la pénètre lentement pour ensuite augmenter le rythme. Silvina est tordue dans le lit tandis qu'elle crie "J'aime ça, j'aime ça, viens dans ma chatte... ".

Elle a de nouveau un orgasme. Silvina a cette caractéristique de quelques femmes qui peuvent contracter leur vagin, c’est quelque chose qui m'excite beaucoup. Je sens que ma verge est serrée par son vagin et je ne peux supporter plus... et j’éjacule dans son ventre pendant que Silvina atteint son dernier orgasme.

Nous passons la journée entière dans la maison, nous mangeons très peu car chaque fois que nous voulons sortir pour manger un de nous deux décide qu'il veut faire l'amour et l'autre accepte. Nous terminons les vacances ainsi, comme deux amants. Voilà sept mois que cela c’est passé, nous ne nous sommes plus vus depuis. Bien que nous nous parlions parfois au téléphone sans aborder le sujet. Je me demande ce qui va arriver la prochaine fois que nous nous verrons...